Sélectionner une page

3 erreurs très courantes à (vraiment) éviter pour investir sereinement dans l’immobilier

 

A l’école, si vous ne respectiez pas le professeur, vous preniez une colle.

En voiture, si vous grillez un feu rouge, vous prenez une amende de 90€.

Dans l’immobilier, si vous ne respectez pas les règles, vous pouvez le payer beaucoup plus cher.

L’immobilier n’est pas une mode ou un jeu de pierres, c’est risqué. 

Voilà pourquoi nous allons vous parler des 3 erreurs les plus courantes dans l’immobilier afin que vous évitiez de les reproduire.

Bien entendu, il existe beaucoup d’autres erreurs. Cela dit, ce sont bien ces 3 les plus importantes à connaître.

 

1 – Investir sans définir un objectif personnel  ! 

 

Le premier réflexe d’un investisseur (amateur) serait de se jeter sur un site d’annonces pour dénicher LA bonne affaire.

Grosse erreur …

Comment être sûr que cet investissement réponde parfaitement à vos objectifs ?

Imaginez que vous trouviez un studio de 25m2 Vous le mettez en location pour 500€ / mois mais finalement, vous vous rendez compte que vous ne gagnez que 50€ lorsque que tout est payé.

Si votre objectif était de générer du cash flow rapidement, vous avez perdu du temps à chercher le bien, le rénover, trouver un locataire, etc.

Certaines personnes souhaitent acheter une multitude de petits biens, d’autres une seule grosse propriété, un immeuble ou encore construire des lots de maisons individuelles.

À chaque investisseur correspond UNE SEULE stratégie d’investissement ! 

C’est comme un régime alimentaire, ce qui marche pour l’un ne marchera probablement pas pour vous car vous n’avez pas le même métabolisme.

En immobilier c’est pareil ! 

Chaque situation est différente car tout le monde n’a pas les mêmes objectifs.

Par conséquent la première chose à faire est de définir votre objectif immobilier. Sécuriser vos revenus pour anticiper l’avenir ? Diversifier vos sources de revenus pour sécuriser votre situation ? Devenir indépendant financièrement grâce à l’immobilier ? Défiscaliser ? etc…

Une fois que vous avez votre objectif en tête, une stratégie va naturellement en découler.

Pour bâtir une stratégie solide, vous pouvez vous tourner vers un professionnel de l’immobilier qui saura vous conseiller sur les meilleurs choix à faire.

 

2 – Investir sans connaître le concept d’effet de levier !

 

L’immobilier est l’une, si ce n’est la seule forme d’investissement où vous pouvez utiliser l’effet de levier.

Voici un article complet pour comprendre l’effet de levier en immobilier.

Pour résumer l’idée avec un exemple tout à fait concret, imaginez que vous souhaitiez acquérir un bien à 100 000€.

Vous n’avez pas besoin d’avoir 100 000€ sur votre compte et de payer le bien cash. Il faut, en revanche, mettre 10 000€ sur la table et la banque vous prêtera ensuite les 100 000€ à un taux 10%.

Pour rappel, ceci est un exemple et ces données varient en fonction de votre situation personnelle, de la banque choisie et de beaucoup d’autres facteurs.

L’objectif est de vous montrer l’intérêt de l’effet de levier et l’obligation de l’utiliser pour ne pas vous endetter jusqu’au cou puis bloquer tous vos prochains investissements.

En résumé, vous avez accès à une très grosse somme en utilisant une toute petite somme.

Si vous payez comptant, vous n’aurez jamais accès à l’effet de levier ! 

Voilà pourquoi il ne faut pas être riche pour investir dans l’immobilier. 

Avec des revenus récurrents ainsi qu’une situation financière stable, vous avez déjà un très bon début de dossier.

Donc n’utilisez pas votre argent, mais toujours celui de la banque !

 

3- Accorder votre confiance à toutes les parties prenantes :

 

C’est une erreur valable dans la vie de tous les jours mais d’autant plus dans l’immobilier.

Nous ne pouvons pas faire confiance à toute le monde !

Vous êtes sur un marché rude et tout le monde veut y gagner.

Évidemment, il n’y a pas que des gens “mauvais” et tout le monde ne va pas essayer de vous faire un coup bas.

En revanche, il est de votre devoir de vérifier, de poser des questions, de demander un contrôle, une expertise, de poser des garanties ou bien de faire venir un professionnel.

Demain, le propriétaire qui souhaite vous vendre un bien ne va pas forcément tout vous dire et il peut même lui arriver d’oublier des choses car ce n’est pas un expert du bâtiment.

Peut-être qu’il ne vit pas dans la ville où vous souhaitez loger et il n’est pas au courant qu’une nouvelle rocade va passer juste à côté de sa maison.

Ne rentrez pas non plus dans la paranoïa ou la peur d’acheter car le risque 0 n’existe pas. 

Seulement, vous pouvez mettre en place des actions pour vous protéger de tout ce qui peut être anticipé..

Par exemple, si vous entrez dans une banque, le banquier vous dira que son taux d’emprunt est le meilleur. Par ailleurs, avez-vous pensé à consulter un courtier gratuitement ?

Dès qu’il y a une relation d’argent, contrôlez, contrôlez, contrôlez !

N’ayez pas une confiance aveugle envers des partenaires qui vont gagner de l’argent lors de la transaction.

La meilleure solution reste de vous entourer de professionnels de confiance qui vous accompagneront tout au long de votre investissement.

Voilà les 3 erreurs à éviter conseils que nous voulions vous transmettre.

Félicitation, vous avez lu 80% de l’article. Cela met en avant votre motivation ! 

Alors pour vous récompenser, nous vous  proposons une 4ème et dernière recommandation !

 

4 – Investir sans anticiper les problèmes financiers

 

L’immobilier ce n’est pas seulement l’encaissement des loyers, c’est aussi une multitude d’éventualités financières à anticiper.

Voilà pourquoi il est primordial de parfaitement connaître sa situation financière avant de prendre le moindre risque en immobilier.

Pour exemple, si vous achetez un bien avec des travaux, ne vous faites pas surprendre par l’ampleur du chantier à réaliser. Passez d’abord par un professionnel pour une estimation.

Il est parfois préférable de dépenser 500€ que de perdre 3 mois dans des travaux avec un logement sans locataire.

Voici une liste de questions à vous poser : 

Est-ce qu’aujourd’hui est le bon moment pour investir ?

Avez-vous prévu de faire un gros voyage dans les prochains mois ?

Avez-vous besoin de changer de voiture rapidement ?

Avez-vous prévu une enveloppe de sécurité si le bien ne se loue pas tout de suite ?

Prenez le temps de vous poser sur ces questions.

Tout ça ne parait peut-être pas concret et vous avez plutôt envie de visiter des biens, de casser des murs ou de commencer à acheter de la déco ?

La partie stratégie réalisée en amont déterminera la réussite de votre investissement.

 

Conclusion

 

Nous vous rappelons les 4 erreurs à éviter en immobilier : 

  • Chercher un bien avant de définir un objectif personnel
  • Investir dans l’immobilier sans connaître l’effet de levier
  • Accorder sa confiance les yeux fermés sans vérifier
  • Précipiter l’investissement sans penser aux problèmes financiers

Finalement, à part l’effet de levier à connaître ces éléments sont de l’ordre du bon sens.

Vous avez apprécié cet article ? Vous avez appris des choses ?

Votre réponse nous intéresse vraiment et c’est ce qui nous aide le plus à vous aider dans les prochains contenus.

Sans plus tarder, partagez votre retour en commentaire ce sera un plaisir de vous répondre.

Nous vous souhaitons de beaux investissements ! 

L’équipe du Club Rentabilité

Vous souhaitez investir dans l'immobilier ?

Recevez les réponses aux 17 questions les plus posées par les Investisseurs Immobilier en 2019

Téléchargez notre e-book gratuit !

Vous souhaitez gagner du temps ?

Laissez-nous vous envoyer les réponses aux 17 questions les plus posées en 2019 par les Investisseurs Immobilier.

Nous vous recommandons ces articles