Introduction 

 

Avant de répondre à cette question, il est important de faire la différence entre location saisonnière et location courte durée.

Effectivement les événements récents ont eu  un impact majeur sur cette activité, mais plus particulièrement sur la location saisonnière.

 

La location saisonnière, comme son nom l’indique, est une activité adaptée pour une exploitation liée à la saison, en général été ou hiver, dont le pic d’activité permet de maximiser ses revenus durant cette période. 

Le reste de l’année les propriétaires préférant louer à un étudiant ou de manière classique, ce qui a une forte impact sur les revenus générés en les lissant sur l’année. 

On retrouvera ce type de bien dans les lieux à fort attrait touristique du type Station balnéaire et montagne en générale. 

 

Concernant la location courte durée, le principe est différent

L’objectif est de pouvoir exploiter un bien toute l’année à court terme, c’est-à-dire à la nuitée et/ou semaine et même au mois (jusqu’à 90 jours consécutifs). Le but étant d’avoir un système d’exploitation rentable durant toute l’année. 

C’est en ça qu’il est important de faire cette nuance. 

Suivant le modèle d’exploitation et le lieu où vous allez investir, la clientèle cible ne sera pas la même. 

 

Lorsqu’avec de la location saisonnière vous attirez exclusivement du tourisme de vacancier, avec la location courte durée vous allez pouvoir vous diversifier et vous adapter à votre clientèle cible. 

En visant une clientèle d’affaires, des ouvriers, des personnes en transition pour déménager etc … vous allez pouvoir remplir votre calendrier de manière récurrente toute l’année. 

 

Les chiffres d’un investissement en location courte durée !

 

1 – Sélection du bien

 

Bien situé à Anglet d’une surface de 58m2 avec 2 places de parking et 1 garage.

 

L’objectif de cette acquisition est de réaliser une division du bien et d’exploiter les biens en location courte durée.

 

Ainsi, on passe d’un grand T2 à un T2 et un studio.

 

Pour réaliser une belle acquisition en location courte durée, vous devez bien sélectionner l’emplacement et avoir une estimation de valeur locative précise.

 

Le plus important dans la sélection du bien est de savoir combien rapporte l’exploitation du bien dans ce secteur. 

Pour savoir où investir en location courte durée en 2021.

 

 

2 – Les chiffres d’un investissement en location courte durée

 

PRIX ACQUISITION : 135 000 

 

Acquisition de 58m2 réalisée en 2016 soit 2327 euros du m2 (3896 euros en 2021).

 

FRAIS DE NOTAIRE : 10 000

 

Les frais de notaires représentent en moyenne 8% du prix d’acquisition.

 

TRAVAUX : 55 000

 

Transformation d’un grand T2 en 2 appartements un T2 et un studio.

Toujours prévoir l’intervention d’une architecte d’intérieur dans votre projet pour créer l’effet coup de coeur.

Selon la décoration et les services proposés, vous pouvez louer 30% plus cher votre logement.

 

 

 

MOBILIER : 5000

 

Vous pouvez louer 2 petites surfaces pour moins de 10 000 euros.

 

TOTAL : 205 000

 

Le projet global est de 205 000 euros en prenant en compte le fait qu’il y a 2 appartements avec la division du bien.

 

Ainsi, il est possible de réaliser de belles opérations pour 200 000 euros sur le Pays basque.

 

Vous pouvez trouver des opportunités d’investissement sur la Côte Basque pour 200 000 euros même si le prix au m2 dépasse les 5000 euros.

 

 

3 – Les revenus générés avec un investissement en location courte durée

 

Première année : 33 000

Deuxième année : 46 000

Troisième année : 41 000

Année du confinement : 37 000 

 

Les charges à prendre en compte dans votre exploitation :

 

Nous prenons en compte notre cas de 2 logements en LCD pour l’année générant 40 000 euros de revenus.

 

Le ménage : 300 euros /mois par appartement soit 7200 à l’année

Frais de réservation : 17% avec une plateforme ou  0%  en passant sur votre site de réservation soit 6400 à l’année.

Avoir votre propre site de réservation permet de réaliser en moyenne 10% des réservations dessus.

Taxes foncière : 694 euros par an 

Prélèvement sociaux et impôts :  900 euros l’année

Frais fixes : 1200 euros par mois soit 14 000 à l’année

eau, électricité, internet, mensualité de crédit 

 

Total des charges = 7200 + 6400 + 694 + 14 000 + 900  = 29 194 euros de charges

 

 

Réaliser une étude de marché pour déterminer les revenus estimés du bien visé.

 

 

 

Conclusion 

 

Un projet d’investissement en location courte durée de 200 000 euros doit au minimum couvrir vos charges fixes en location meublée classique.

Ensuite, il faut viser les 20% de rentabilité brute pour obtenir une cash-flow très intéressant.

Si vous voulez aller plus vite dans votre acquisition d’un bien à exploiter en Location courte durée, notre consultant BNB peut vous accompagner.

 

Réserver votre appel stratégique pour investir en LCD !